top of page
Rechercher
  • L'équipe de Famillys

L'espérance de vie des personnes âgées atteintes de démence



En moyenne, les personnes âgées atteintes de démence ont une espérance de vie de huit ans en moyenne au moment du diagnostique.


Cependant de nombreux facteurs peuvent venir influer l'espérance de vie des personnes âgées atteintes de démence comme la précocité du diagnostique, la prise en charge, l'état de santé générale de la personnes âgée et de ses possibles co-morbidités.

Personnes âgées atteintes de démence
L'espérance de vie des personnes âgées atteintes de démence

Qu'est ce que la démence?

Le terme « démence » regroupe plusieurs maladies qui affectent la mémoire et la capacité à réaliser des tâches quotidiennes. La démence s'aggrave avec le temps. Elle touche principalement les personnes âgées, mais toutes les personnes âgées ne sont pas concernées.

Il y a 7 stades dans cette maladie:

  • Stade 1: Aucune déficience.

  • Stade 2: Déficit cognitif très léger.

  • Stade 3: Déficit cognitif léger.

  • Stade 4: Déficit cognitif modéré

  • Stade 5: Déficit cognitif modérément sévère.

  • Stade 6: Déficit cognitif sévère.

  • Stade 7: Déficit cognitif très sévère.


Les facteurs qui influencent l'espérance de vie des personnes atteintes de démence

Plusieurs facteurs peuvent influencer l'espérance de vie des personnes atteintes de démence. L'un des plus importants est l'âge auquel la maladie est diagnostiquée. Plus tôt la maladie est diagnostiquée, plus le temps de vie restant sera long. D'autres facteurs tels que la santé générale, le mode de vie, le soutien social et les soins médicaux peuvent également jouer un rôle.


Les résultats des études sur l'espérance de vie des personnes atteintes de démence

Plusieurs études ont été menées sur l'espérance de vie des personnes atteintes de démence. Une étude a montré que l'espérance de vie des personnes atteintes de démence après le diagnostic était en moyenne de 8 ans et allait de 5 ans à 9 ans. Les résultats varient en fonction de plusieurs facteurs tels que l'âge, le sexe, le stade de la maladie et la présence d'autres troubles de santé.


Il a été démontré que des activités physiques et cognitives pour améliorer l'autonomie peuvent avoir un impact positif sur l'espérance de vie des personnes atteintes de démence.


Les implications pour les personnes atteintes de démence et leurs proches

Comprendre l'espérance de vie des personnes atteintes de démence peut être important pour les personnes atteintes de la maladie et leurs proches. Cela peut les aider à planifier leur avenir et à prendre des décisions éclairées sur les soins médicaux et les choix de vie. Cela peut également les aider à mieux comprendre la nature de la maladie et à mieux gérer les symptômes. Il est important de se rappeler que chaque cas est unique et que l'espérance de vie peut varier considérablement d'une personne à l'autre.


Quel type d'hébergement pour une personnes âgée atteinte de démence?

Il existe deux types d'établissements pour les personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer:

  • Les Ehpads qui sont des structures médicalisées et qui peuvent accueillir tout profil de personnes âgées atteintes de démence

  • Les familles d'accueil pour personnes âgées peuvent être une autre solution. Les familles d'accueil sont des structures d'hébergement pour personnes âgées qui sont souvent situées dans des environnements plus familiaux et confortables que les maisons de retraite traditionnelles. Les personnes atteintes de démence peuvent bénéficier de cette solution si la personne n'est pas agressive et qu'elle n'a pas tendance à vouloir fuguer.

Pour en savoir plus sur cette solution d'hébergement humaine que nous plébiscitons, inscrivez-vous ci-dessous ou à cette page ici et un conseiller Famillys vous donnera toutes les informations nécessaires



Quels sont les 5 symptômes de la démence sénile ?

Le plus souvent, la démence sénile arrive par phases progressives s’accompagnant d’une détérioration des capacités et du comportement de la personne touchée. La démence sénile commence généralement par le stade initial synonyme d’oublis ponctuels et de désorientation, et finit très souvent par des troubles de la mémoire, pertes de repères, problèmes de motricité et des changements de comportement et d’humeur qui peuvent être violents.


Ainsi, on peut reconnaitre une démence sénile aux symptômes suivants :

  • Perte de mémoire

  • Difficulté à s’exprimer

  • Perte d’équilibre

  • Problèmes d’orientation

  • Changements fréquents de comportement et d’humeur


A savoir que les personnes atteintes de démence sénile sont parfois dans le déni et ne veulent pas accepter leur état, ce qui peut conduire à des dépressions et des pertes de poids.


Quels sont les 5 types de démences ?

Les cinq types de démences comprennent:

  • la maladie d'Alzheimer

  • la démence vasculaire

  • la démence à corps de Lewy

  • la maladie de Parkinson

  • la démence frontotemporale.


La maladie d'Alzheimer est la forme la plus courante, caractérisée par un déclin progressif de la mémoire, des capacités cognitives et du fonctionnement quotidien. Le diagnostic de la maladie d'Alzheimer est souvent posé après un examen médical approfondi, comprenant des tests neuropsychologiques et des imageries cérébrales. En revanche, la démence vasculaire est liée à des problèmes circulatoires dans le cerveau, souvent associés à des accidents vasculaires cérébraux, entraînant un déclin cognitif.


Les autres formes de démence, telles que la démence à corps de Lewy, la maladie de Parkinson et la démence frontotemporale, présentent des caractéristiques spécifiques, des signes distincts et des évolutions variées. Les aidants et les professionnels de la santé jouent un rôle crucial dans le diagnostic précoce, l'aide aux patients et la mise en place de soins palliatifs adaptés à la situation de chaque malade. L'évolution de ces démences peut varier en fonction de la cause sous-jacente, des besoins individuels et des interventions médicales, mais toutes partagent un lien avec le déclin cognitif à long terme.


Quelle espérance de vie avec une démence vasculaire?

La démence vasculaire est un terme désignant un déclin des capacités cognitives provoqué par des lésions cérébrales dues à un accident vasculaire cérébral (AVC). La démence vasculaire est la deuxième cause de démence la plus fréquente après la maladie d'Alzheimer.

Le terme « vasculaire » signifie relatif aux vaisseaux sanguins.Ainsi, la démence vasculaire est causée par des problèmes avec les vaisseaux sanguins qui irriguent le cerveau.


En moyenne, une personne atteinte de démence vasculaire a une espérance de vie de 7 ans.


Quelle espérance de vie avec une démence fronto-temporale ?

La démence fronto-temporale (DFT) est un terme générique désignant un groupe de maladies neurodégénératives qui affectent les lobes frontaux et temporaux du cerveau. Ces lobes sont responsables de fonctions importantes telles que la personnalité, le comportement, le langage et la prise de décision.


Une personne atteinte de démence fronto-temporale a une espérance de vie qui va de 5 à 17 ans.

En moyenne, une personne atteinte de démence fronto-temporale a une espérance de vie de 8 ans.


Comment soigner une démence sénile?

Étant donné qu’il ne s’agit pas d’une maladie, il n’existe, à l’heure actuelle, aucun traitement efficace qui permet de guérir de la démence sénile.


Il est important d’être présent pour ses proches touchés par cette pathologie afin de les soutenir et de les aider dans leur vie quotidienne.


Il est important de noter que la démence sénile, un terme qui était autrefois utilisé pour décrire les formes de démence associées au vieillissement, est maintenant largement remplacé par des termes plus spécifiques tels que la maladie d'Alzheimer, la démence vasculaire, ou d'autres formes de démence. Le traitement de la démence dépend de la cause sous-jacente de la condition. Cependant, il n'existe actuellement aucun traitement curatif pour la plupart des formes de démence, y compris la maladie d'Alzheimer. Les interventions se concentrent plutôt sur la gestion des symptômes, le maintien de la qualité de vie et le soutien aux aidants.


Voici quelques approches générales utilisées pour aider les personnes atteintes de démence :

  • Médicaments : Certains médicaments peuvent être prescrits pour aider à contrôler les symptômes de la démence, tels que les médicaments cholinestérasiques pour la maladie d'Alzheimer ou des médicaments pour traiter les troubles du comportement.

  • Thérapies non médicamenteuses : Des approches non médicamenteuses telles que la thérapie occupationnelle, la musicothérapie, l'art-thérapie et la stimulation cognitive peuvent contribuer à améliorer le bien-être des patients.

  • Soutien aux aidants : Les aidants jouent un rôle crucial. Des programmes d'éducation, de formation et de soutien sont souvent disponibles pour les aider à faire face aux défis associés à la prise en charge d'une personne atteinte de démence.

  • Gestion des symptômes comportementaux : Pour les comportements difficiles associés à la démence, des stratégies de gestion du comportement peuvent être mises en place pour aider à atténuer l'agitation, l'agressivité ou d'autres symptômes.

  • Adaptations environnementales : Modifier l'environnement physique peut contribuer à améliorer la sécurité et le confort des personnes atteintes de démence. Cela peut inclure des ajustements dans la maison et l'utilisation de rappels visuels.

  • Activité physique et alimentation équilibrée : Des habitudes de vie saines, y compris une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, peuvent contribuer au bien-être physique et mental.

  • Soins palliatifs : En fin de vie, des soins palliatifs peuvent être envisagés pour assurer le confort et la dignité du patient, en se concentrant sur la qualité de vie.


Comment se prévenir de la démence sénile ?

La seule façon de prévenir efficacement de la démence sénile est de détecter, en amont et le plus rapidement possible, les maladies responsables de la démence sénile pour pouvoir prodiguer les traitements adaptés et freiner voire guérir de ces maladies.


La prévention de la démence sénile implique une approche holistique axée sur plusieurs facteurs de risque potentiels. Dès le premier signe de préoccupation lié à la mémoire ou à la cognition, il est crucial de consulter un médecin pour un diagnostic précoce. Les professionnels de la santé peuvent identifier des facteurs de risque spécifiques et recommander des interventions personnalisées. Une nouvelle approche de la santé publique devrait promouvoir la sensibilisation précoce au sein de la population senior, en mettant l'accent sur la réduction des facteurs de risque modifiables.


Des facteurs tels que la gestion de la pression sanguine et la promotion d'une circulation sanguine saine vers le cerveau peuvent contribuer à la santé neuronale à long terme. Une alimentation équilibrée, riche en nutriments bénéfiques pour le cerveau, joue également un rôle essentiel. L'accompagnement des seniors à domicile, avec une attention particulière à la stimulation cognitive et sociale, peut aider à diminuer le risque de démence.


La lutte contre le déclin cognitif peut être renforcée en abordant les troubles dépressifs, souvent associés à la démence. Une diminution de l'apathie et du délire, par le biais de soins médicaux et psychologiques appropriés, peut contribuer à améliorer la qualité de vie. En mettant en œuvre des programmes de prévention à longue durée, le taux de démence dans la population senior peut être réduit, créant ainsi un impact significatif sur la santé publique.


Comment commence la démence chez une personne âgée ?

Le début de la démence chez une personne âgée peut varier en fonction du type spécifique de démence et des facteurs individuels. Cependant, il est important de noter que la démence est généralement un processus progressif qui évolue sur une période de temps prolongée. Voici quelques signes précoces qui peuvent indiquer le début de la démence chez une personne âgée :

  • Problèmes de mémoire : L'un des premiers signes fréquents est la difficulté à se souvenir d'informations récemment acquises. Cela peut se manifester par des oublis fréquents d'événements récents, de rendez-vous ou de conversations.

  • Changements dans la pensée abstraite : Les personnes débutant une démence peuvent avoir du mal à comprendre des concepts abstraits, à résoudre des problèmes ou à suivre des instructions complexes.

  • Difficultés de planification et d'organisation : La démence peut entraîner des problèmes pour planifier des activités, organiser des tâches ou suivre des étapes séquentielles.

  • Changements dans le comportement : Les personnes atteintes de démence peuvent présenter des changements de personnalité, de l'irritabilité, de l'apathie ou une perte d'initiative.

  • Problèmes de langage : Des difficultés à trouver les mots appropriés, à suivre une conversation ou à comprendre le langage peuvent être des signes précurseurs.

  • Désorientation spatiale et temporelle : Les personnes débutant une démence peuvent se perdre même dans des endroits familiers, avoir du mal à reconnaître l'heure ou la date, et être désorientées quant à leur situation actuelle.

  • Changements dans les capacités de jugement : La démence peut altérer la capacité à prendre des décisions judicieuses, évaluant mal les risques et les conséquences.


Il est important de noter que ces signes ne garantissent pas nécessairement le développement de la démence, et de nombreux facteurs peuvent contribuer à des symptômes similaires. Si des préoccupations surgissent, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis. Un médecin peut effectuer des évaluations approfondies, y compris des tests neuropsychologiques et des imageries cérébrales, pour identifier la cause sous-jacente des symptômes et recommander des plans de gestion appropriés. Un diagnostic précoce est essentiel pour une intervention et une prise en charge efficaces.


CONCLUSION

La démence peut avoir un impact considérable sur la vie des personnes atteintes et de leurs proches. Bien que l'espérance de vie des personnes atteintes de démence varie en fonction de plusieurs facteurs, la recherche montre qu'il est possible de vivre avec la maladie pendant plusieurs années. Comprendre les facteurs qui influencent l'espérance de vie peut aider les personnes atteintes et leurs proches à planifier leur avenir et à mieux gérer les symptômes.

0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page