top of page
Rechercher
  • L'équipe de Famillys

Les 4 stades des escarres


Les escarres
4 stades des escarres

Une escarre, également appelée ulcère de pression ou plaie de lit, est une lésion cutanée grave qui se développe lorsqu'une pression constante est appliquée sur une zone du corps. Les escarres passent par 4 stades disctincts que nous allons voir


Les escarres surviennent généralement chez les personnes à mobilité réduite, qui restent assises ou allongées pendant de longues périodes. La pression prolongée sur une zone du corps comprime les vaisseaux sanguins, ce qui prive les tissus d'oxygène et de nutriments. Cela entraîne la mort des cellules (nécrose) et la formation d'une plaie.


Facteurs de risque des escarres


Les personnes les plus à risque de développer des escarres sont celles qui ont une mobilité réduite (paraplégie, quadriplégie, coma).

Ce sont en général des personnes alitées ou assises pendant de longues périodes

Les escarres sont principalement présentes chez les personnes qui ont une mauvaise circulation sanguine et qui souffrent de malnutrition.

L'incontinence urinaire ou fécale est un facteur aggravant pour les escarres. Enfin les personnes à la peau fragile sont plus susceptibles de souffrir d'escarres.


Stade 1 des escarres

Le stade 1 des escarres, également appelé érythème non blanchissant, est le stade le plus précoce d'une ulcère de pression. Il se caractérise par une rougeur persistante de la peau, qui ne blanchit pas lorsqu'on appuie dessus avec le doigt. Cette rougeur est un signe d'altération tissulaire causée par une pression prolongée sur une zone du corps.


Localisation des escarres de stade 1

Les escarres du stade 1 se développent généralement sur les zones osseuses proéminentes du corps, soumises à une pression importante. Les points les plus à risque sont :

  • Sacrum (bas du dos)

  • Talons

  • Malléoles (chevilles)

  • Ischions (os des fesses)

  • Omoplates


Apparition des escarres de stade 1

La rougeur du stade 1 des escarres apparaît généralement dans les 24 à 72 heures suivant l'application d'une pression constante sur la zone. Elle peut s'accompagner d'autres signes, tels que :

  • Chaleur de la peau à la palpation

  • Douleur ou gêne locale

  • Induration (peau dure au toucher)

  • Œdème (gonflement)


Imagerie des escarres de stade 1

Le stade 1 des escarres ne se visualise pas à l'imagerie médicale (radiographie, échographie, etc.). Le diagnostic repose sur l'observation clinique attentive de la peau.


Différenciation des autres stades

La principale différence entre le stade 1 et les autres stades d'escarre est l'absence de lésion cutanée visible. Dans les stades 2 à 4, la peau est rompue et une plaie est présente.


Évolution des escarres de stade 1

Si la pression n'est pas soulagée, l'escarre du stade 1 peut évoluer vers les stades plus graves, avec lésion cutanée profonde et atteinte des tissus sous-jacents.


Traitement des escarres de stade 1

Le traitement du stade 1 des escarres vise à :

  • Supprimer la pression sur la zone concernée : changement de position régulier du patient, utilisation de surfaces de soutien adéquates (matelas anti-escarres, coussins).

  • Soulager la douleur : antalgiques si nécessaire.

  • Maintenir une bonne hygiène cutanée : nettoyage doux de la peau, application de crème hydratante.

  • Surveiller l'évolution de la rougeur.


Pronostic des escarres de stade 1

Le pronostic du stade 1 des escarres est généralement favorable si la pression est soulagée rapidement. La rougeur devrait disparaître dans les 2 à 7 jours suivant la mise en place des mesures préventives.


Prévention des escarres de stade 1

La prévention des escarres du stade 1 est essentielle. Elle repose sur les mêmes mesures que pour les autres stades, et notamment :

  • Évaluation régulière du risque d'escarre chez chaque patient.

  • Changement de position fréquent du patient (toutes les 2 à 4 heures).

  • Inspection quotidienne de la peau à la recherche de signes d'escarre.

  • Utilisation de surfaces de soutien adéquates.

  • Maintien d'une bonne hygiène cutanée.

  • Alimentation et hydratation suffisantes.


Le stade 1 des escarres est un stade précoce d'ulcère de pression qui se caractérise par une rougeur cutanée persistante. Une prise en charge rapide et adéquate permet généralement d'éviter l'évolution vers des stades plus graves. La prévention est essentielle pour limiter le risque de développer des escarres.



Stade 2 des escarres



Le stade 2 des escarres, également appelé ulcération cutanée superficielle, se caractérise par une perte d'épaisseur de la peau, affectant l'épiderme et/ou le derme. Cette lésion cutanée est le signe d'une pression prolongée et d'une altération tissulaire plus importante qu'au stade 1.


Localisation des escarres de stade 2

Comme pour le stade 1, les escarres du stade 2 se développent généralement sur les zones osseuses proéminentes soumises à une pression importante. Les points les plus à risque sont les mêmes que pour le stade 1 :

  • Sacrum (bas du dos)

  • Talons

  • Malléoles (chevilles)

  • Ischions (os des fesses)

  • Omoplates


Apparition des escarres de stade 2

L'ulcération du stade 2 apparaît généralement dans les 2 à 7 jours suivant l'apparition de la rougeur du stade 1, si la pression n'a pas été soulagée. Elle peut se manifester sous différentes formes :

  • Abrasion : perte superficielle de la couche externe de la peau (épiderme).

  • Ampoule : poche remplie de liquide clair ou de sang, située entre l'épiderme et le derme.

  • Ulcération superficielle : plaie ouverte avec perte de peau touchant le derme.


Imagerie des escarres de stade 2

Le stade 2 des escarres ne se visualise généralement pas à l'imagerie médicale (radiographie, échographie, etc.). Le diagnostic repose sur l'observation clinique attentive de la peau et de la lésion.


Différenciation des autres stades

Le stade 2 des escarres se distingue du stade 1 par la présence d'une lésion cutanée visible (abrasion, ampoule ou ulcération). Il se différencie des stades 3 et 4 par l'atteinte cutanée superficielle, sans nécrose profonde des tissus sous-jacents.


Évolution des escarres de stade 2

Si la pression n'est pas soulagée, l'escarre du stade 2 peut s'aggraver et évoluer vers les stades 3 et 4, avec nécrose étendue et atteinte des tissus plus profonds.


Traitement des escarres de stade 2

Le traitement du stade 2 des escarres vise à :

  • Supprimer la pression sur la zone concernée : changement de position régulier du patient, utilisation de surfaces de soutien adéquates (matelas anti-escarres, coussins).

  • Nettoyer la plaie avec une solution saline stérile.

  • Appliquer un pansement adapté au type d'exsudat (sec, humide, infecté).

  • Prévenir l'infection : antibiotiques topiques ou systémiques si nécessaire.

  • Soulager la douleur : antalgiques si nécessaire.

  • Surveiller l'évolution de la plaie.


Pronostic des escarres de stade 2

Le pronostic du stade 2 des escarres est généralement favorable si la pression est soulagée rapidement et si le traitement est adéquat. La plaie devrait cicatriser dans les 2 à 4 semaines.


Prévention des escarres de stade 2

La prévention des escarres du stade 2 est essentielle et repose sur les mêmes mesures que pour le stade 1, en particulier :

  • Évaluation régulière du risque d'escarre chez chaque patient.

  • Changement de position fréquent du patient (toutes les 2 à 4 heures).

  • Inspection quotidienne de la peau à la recherche de signes d'escarre.

  • Utilisation de surfaces de soutien adéquates.

  • Maintien d'une bonne hygiène cutanée.

  • Alimentation et hydratation suffisantes.


Le stade 2 des escarres est un stade d'ulcère de pression plus avancé que le stade 1, avec une lésion cutanée superficielle. Une prise en charge rapide et appropriée permet généralement la guérison de la plaie. La prévention est essentielle pour limiter le risque de progression vers des stades plus graves.


Stade 3 des escarres


Le stade 3 des escarres, également appelé ulcération cutanée profonde, se caractérise par une perte de toute l'épaisseur de la peau, avec nécrose des tissus sous-cutanés. Cette lésion grave est le signe d'une pression prolongée et d'une altération tissulaire importante.


Localisation des escarres de stade 3

Comme pour les stades 1 et 2, les escarres du stade 3 se développent généralement sur les zones osseuses proéminentes soumises à une pression importante. Les points les plus à risque sont toujours les mêmes :

  • Sacrum (bas du dos)

  • Talons

  • Malléoles (chevilles)

  • Ischions (os des fesses)

  • Omoplates


Apparition des escarres de stade 3

L'ulcération du stade 3 apparaît généralement dans les 3 à 7 jours suivant l'évolution d'une escarre du stade 2, si la pression n'a pas été soulagée. La nécrose des tissus sous-cutanés se manifeste par :

  • Plaie profonde avec cratère visible.

  • Tissus jaunâtres ou noirs (nécrosés) au fond de la plaie.

  • Bordure cutanée indurée (peau dure au toucher).

  • Possibilité de présence de suintements (exsudats).


Imagerie des escarres de stade 3

Le stade 3 des escarres peut être visualisé par imagerie médicale (échographie, radiographie) dans certains cas, pour évaluer l'étendue de la nécrose et des tissus atteints.


Différenciation des autres stades

Le stade 3 des escarres se distingue des stades 1 et 2 par la présence d'une nécrose des tissus sous-cutanés, visible au fond de la plaie. Il se différencie du stade 4 par l'absence d'atteinte des muscles, des tendons ou des os.


Évolution des escarres de stade 3

Si la pression n'est pas soulagée, l'escarre du stade 3 peut s'aggraver et évoluer vers le stade 4, avec destruction importante des tissus et atteinte des structures musculo-squelettiques.


Traitement des escarres de stade 3

Le traitement du stade 3 des escarres est complexe et nécessite une prise en charge médicale pluridisciplinaire. Il comprend :

  • Suppression de la pression sur la zone concernée : changement de position régulier du patient, utilisation de surfaces de soutien adéquates (matelas anti-escarres, coussins à air), déchargements chirurgicaux possibles.

  • Débridement de la plaie : élimination des tissus nécrosés pour favoriser la cicatrisation.

  • Nettoiement de la plaie avec une solution saline stérile ou un antiseptique adapté.

  • Pansements modernes favorisant la cicatrisation (pansements hydrocolloides, hydrogels, etc.).

  • Antibiothérapie en cas d'infection de la plaie.

  • Soulagement de la douleur : antalgiques adaptés.

  • Surveillance attentive de l'évolution de la plaie et des signes d'infection.

  • Nutrition et hydratation adéquates pour favoriser la cicatrisation.

  • Prise en charge psychologique du patient et de son entourage.


Pronostic des escarres de stade 3

Le pronostic du stade 3 des escarres est plus réservé que pour les stades 1 et 2. La guérison de la plaie est possible, mais elle peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Le risque de complications est également plus élevé, notamment l'infection, l'ostéomyélite et la septicémie.


Prévention des escarres de stade 3

La prévention des escarres du stade 3 est essentielle et repose sur les mêmes mesures que pour les stades 1 et 2, en insistant sur :

  • Évaluation rigoureuse du risque d'escarre chez chaque patient.

  • Changements de position très fréquents du patient (toutes les 2 heures ou moins).

  • Inspections cutanées minutieuses à la recherche de signes d'aggravation de l'escarre.

  • Utilisation de surfaces de soutien de haute qualité.

  • Maintien d'une hygiène cutanée irréprochable.

  • Surveillance de l'état nutritionnel et hydrique du patient.


Le stade 3 des escarres est une lésion cutanée grave qui nécessite une prise en charge médicale urgente et pluridisciplinaire. La prévention est fondamentale pour éviter l'évolution vers des stades encore plus graves


Stade 4 des escarres


Le stade 4 des escarres, également appelé ulcération cutanée profonde avec atteinte des structures sous-jacentes, est la forme la plus grave d'ulcère de pression. Il se caractérise par une perte de toute l'épaisseur de la peau, avec nécrose des tissus sous-cutanés et atteinte des muscles, des tendons, des os ou des articulations.


Localisation des escarres de stade 4

Comme pour les autres stades, les escarres du stade 4 se développent généralement sur les zones osseuses proéminentes soumises à une pression importante. Les points les plus à risque restent les mêmes :

  • Sacrum (bas du dos)

  • Talons

  • Malléoles (chevilles)

  • Ischions (os des fesses)

  • Omoplates


Apparition des escarres de stade 4

L'escarre du stade 4 apparaît généralement dans les 4 à 7 jours suivant l'évolution d'une escarre du stade 3, si la pression n'a pas été soulagée. La destruction importante des tissus se manifeste par :

  • Plaie profonde et cratérisée, avec exposition des structures sous-jacentes (muscles, tendons, os, articulations).

  • Tissus nécrosés jaunâtres, noirs ou grisâtres.

  • Bordure cutanée indurée (peau dure au toucher).

  • Possibilité de fistules (tunnels creusés dans les tissus) et de suintements abondants.


Imagerie des escarres de stade 4

L'imagerie médicale (radiographie, scanner, IRM) est souvent utilisée pour visualiser l'étendue de la nécrose et des structures atteintes dans les escarres du stade 4.


Différenciation des autres stades

Le stade 4 des escarres se distingue des autres stades par l'atteinte des structures profondes sous la peau, comme les muscles, les tendons, les os ou les articulations.


Évolution des escarres de stade 4

Sans traitement adéquat, l'escarre du stade 4 peut entraîner des complications graves, telles que :

  • Infection sévère de la plaie, pouvant se propager aux os et aux articulations (ostéomyélite).

  • Septicémie (infection généralisée du sang).

  • Dégradation de l'état général du patient, avec perte de poids, fatigue et malnutrition.

  • Décès dans certains cas.


Traitement des escarres de stade 4

Le traitement du stade 4 des escarres est complexe et nécessite une prise en charge médicale et chirurgicale pluridisciplinaire. Il comprend :

  • Suppression totale de la pression sur la zone concernée : déchargements chirurgicaux, utilisation de surfaces de décubitus spécialisées.

  • Débridement chirurgical de la plaie : élimination des tissus nécrosés et des structures atteintes.

  • Antibiothérapie puissante par voie intraveineuse pour traiter l'infection.

  • Soins de la plaie rigoureux avec des pansements modernes adaptés.

  • Prise en charge de la douleur : antalgiques puissants, voire sédation.

  • Surveillance attentive de l'état général du patient et des complications.

  • Nutrition et hydratation par voie intraveineuse si nécessaire.

  • Prise en charge psychologique et sociale du patient et de son entourage.


Pronostic des escarres de stade 4

Le pronostic du stade 4 des escarres est sombre, même avec un traitement adéquat. Le risque de complications graves et de décès est élevé. La guérison complète de la plaie est rare et peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années.


Prévention des escarres de stade 4

La prévention des escarres du stade 4 est essentielle et repose sur les mêmes mesures que pour les stades 1, 2 et 3, en insistant particulièrement sur :

  • Identification précoce des patients à haut risque d'escarre.

  • Évaluation rigoureuse et régulière du risque d'escarre.

  • Mise en place de mesures de prévention précoces et agressives (changements de position très fréquents, surfaces de décubitus de haute qualité, hygiène cutanée irréprochable, etc.).

  • Surveillance attentive de l'état de la peau et des signes d'aggravation.

  • Communication et collaboration entre les différents professionnels de santé impliqués dans la prise en charge du patient.



Le stade 4 des escarres est une complication grave et redoutée des ulcères de pression. La prévention est fondamentale pour éviter d'atteindre ce stade ultime, et une prise en charge médicale


Quel hébergement pour une personne atteinte d'escarres?

Une personne atteinte d'escarres peut être accueilli dans une famille d'accueil pour personnes âgées.

le fait d'être dans un hébergement avec moins de personnes permet d'avoir un meilleur accompagnement ce qui est primordial pour soigner les escarres.


Pour avoir la liste des familles d'accueil pour personnes âgées, inscrivez-vous ci-dessous pour être rappelé.




0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page