Qu’est-ce que l’âgisme ?

L’âgisme regroupe des formes de discrimination ou de ségrégation envers les personnes de tout âge.

Considéré comme un mépris de l’âge, celui-ci se traduit par des comportements, attitudes négatives envers les adultes, les séniors, les adolescents, donc pour toutes personnes d’âge différent.

 

En France, cet acte est considéré bel et bien comme de la discrimination et peut encourir à des peines pénales dont une loi à été voté en Novembre 2016 dans son article 225-1 qui stipule : “constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques sur le fondement de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de leur situation économique, apparente ou connue de son auteur, de leur patronyme, de leur lieu de résidence, de leur état de santé, de leur perte d'autonomie, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur capacité à s'exprimer dans une langue autre que le français, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une Nation, une prétendue race ou une religion déterminée”.

L’âgisme contre les personnes âgées peut se manifester à cause de certains comportements discriminatoire dans la vie quotidienne.

Elle peut se traduire par une négligence des soins à apporter à la personne âgée en question, ou un mépris et/ou une impatience de leur rythme de vie au vu de leurs âge, qui est moins dynamique que ceux des adultes ou jeunes par exemple.

Cette discrimination est également importante dans les médias, et ce n’est que depuis peux, que les personnes âgées sont représentées sur nos écrans : reportages sur les personnes âgées en maison de retraite, sur leur mode et qualité de vie à domicile. Malgré une image donnée ainsi par les médias, celle qui revient le plus reste celle des personnes âgées dépendantes, allant des troubles cognitifs légers aux maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer, et ceci n’aide pas à la lutte contre l’âgisme des séniors.

La discrimination fondée sur l'âge se manifeste dans de nombreux domaines. Par exemple, lorsqu'il s'agit de nouvelles technologies, les personnes âgées font l'objet de nombreuses idées reçues comme quoi, elles ne pourraient pas comprendre le fonctionnement, et ne sont donc pas apte à apprendre à utiliser un smartphone, un ordinateur, internet et autres.