Le bien-être des personnes âgées en Famille d’Accueil

Image de Tatiana Zanon

Le fonctionnement d’une Famille d’Accueil

Étant un système reconnu par l’Etat, l’Accueil Familiale est un dispositif permettant à une personne âgée et/ou handicapée d’être accueillie au domicile d’une accueillante familiale.

Ce cadre sécurisé permettra donc à la personne âgée vivant sous le toit de son accueillant, de poursuivre sa vie dans un cadre plus convivial et chaleureux, en contrepartie d’une rétribution financière à l’accueillante en question.

L’avantage de cette alternative conviviale, est qu’une accueillante familiale peut accueillir jusqu’à 3 personnes âgées chez elle, voire 4 s’il s’agit d’un couple. La condition d’accueil pour ce nombre de personnes est d’avoir la capacité d’accueil au niveau de la superficie du logement respectant les critères imposés par le conseil départemental, et surtout de pouvoir répondre aux besoins et attentes de chaque accueilli.

Les accueillantes familiales se chargent également de la prise de rendez-vous entre l’accueilli et les médecins, kinésithérapeutes et infirmiers. Ces suivis sont évoqués dans un premier temps dès l’installation de la personne âgée en famille d’accueil.

Les personnes âgées souhaitant intégrer une Famille d’Accueil sont généralement des personnes âgées en pertes d’autonomie, des personnes handicapés ne pouvant plus effectuer des tâches de la vie quotidienne (préparation de repas, déplacements pour des courses, papiers administratifs…) ou simplement des personnes souhaitant lutter contre la solitude et souhaitant vivre dans un cadre non médical et donc plutôt familial.

Afin de définir l’aptitude d’un sénior souhaitant intégrer une famille d’accueil pour bénéficier de cet accueil en cocon familial, il est possible de se référer à un système d’évaluation appelé « la grille Aggir », permettant de mesurer la validité et le degré d’autonomie de la personne âgée.

En effet, ce sont des professionnels du conseil départemental qui ont pour habitude de faire passer des tests d’activités corporelles et mentales, de tests domestiques sociales ainsi que les tests de GIR afin d’évaluer la situation et les besoins de la personne âgée.

L’Accueil Familial concerne généralement les GIR 2 à GIR 5.

Un GIR 2 correspond à une personne confinée dans son lit ou en fauteuil roulant, dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées mais dont l’état exige et nécessite une totale prise en charge pour la majorité des activités effectuées en vie courante.

Un GIR 5 correspond à une personne ayant besoin d’une aide ponctuelle comme par exemple pour la toilette, la préparation du repas ou encore le ménage par exemple.

Un cadre chaleureux 

La générosité est l’une des premières qualité pour l’Accueil de nos aînés concernant l’alternative de l’Accueil Familial. Il est primordial de s’occuper de nos proches avec bonté, bonne énergie afin de leurs faire passer les plus beaux moments dans un cadre autre que médical et ce, avec un accompagnement personnalisé et entièrement sécurisé.

S'ensuit avec le sens de l’écoute qui est tout aussi important. Sachant qu’une accueillante peut accueillir jusqu’à 3 accueillis, il est important de les faire se sentir important à nos yeux. Écouter leurs histoires, leurs anecdotes, cela les fait sentir spéciaux en plus d’un réel sentiment d’appartenance à leur nouvelle famille.

Dans ce cadre chaleureux, la patience est également une qualité importante au vu de nos aînés qui n’ont plus les mêmes facultés motrices que nous jeunes adultes et adultes. Aller à leur rythme en proposant des activités, ou des balades tout en prenant le temps d’apprécier le moment paisiblement avec douceur et patience.

L’Accueil Familiale dispose d’une spécificité qui donne cette alternative égalitaire : un accueillant peut accueillir jusqu’à 3 personnes âgées, voire 4 si un couple souhaite s’intégrer.

Contrairement aux maisons de retraites où les personnes âgées sont principalement seuls dans leurs chambres, en Accueil Familial il s’agit d’un savoir-vivre comme une nouvelle petite famille. Les Accueillantes ont donc du temps à consacrer à chacun de leurs accueillis en respectant le rythme de chacun d’entre eux.

Les journées comportent généralement :

  • le lever des accueillis,

  • leur toilette

  • la prise du petit déjeuner

  • l’arrivée des infirmiers pour certains dans la matinée, 

  • aide à la préparation du repas du midi,

  • digestion et sieste

  • balade ou jeux de sociétés 

  • préparation du dîner

  • diner entre accueillis et accueillants

  • digestion et coucher.

Ces programmes sont une vision globale de ce que peuvent effectuer les accueillantes en famille d’accueil et peuvent varier selon leur rythme de vie a eux et leurs pensionnaires.

Il est bon de savoir que la majorité des accueillantes sont généralement des personnes habitant dans des maisons avec grand jardin. L’avantage de ces vastes terrains son qu’ils donnent un confort pour les personnes âgées accueillies, un cadre paisible, en pleine nature, avec un décor relaxant.

Il existe bien évidemment des accueillantes familiales en pleines villes, pour également certaines familles souhaitant intégrer leurs proches en famille d’accueil. Celles-ci sont également généralement dans des maisons, mais on peut en trouver certaines en appartement destiné à l’accueil d’une personne âgée peu importe son handicap (ascenseur mis à disposition dans la résidence, les chambres sont toutes au même niveau sans étage, accès à toutes les parties communes de l’appartement, etc.)

Les résidences séniors

Nous pouvons considérer l’Accueil Familial comme un service entièrement personnalisé.

Les Accueillantes étant des personnes intégralement formées et ce en continu, assurent le bon déroulement des accueillis qu’elles accueillent.

Elles suivent avec attentions toutes les informations qu’elles ont reçu des médecins ainsi que de la famille de chaque accueilli afin d’assurer toutes ces recommandations données : régime alimentaire, infirmiers tous les matins à 10h pour prise de sang, lecture pour une accueillante en particulier, etc.

Lorsqu’un accueilli demande des efforts supplémentaires à l’accueillant au vu de sa pathologie ou autre,  celui-ci se verra ajouter au salaire de l’accueillante des sujétions particulières.

Les sujétions particulières sont des indemnités évaluées selon le degré d’invalidité et du niveau de dépendance de la personne âgée. Donc en cas de demande particulière, celle-ci fera partie intégrante du salaire de l’accueillant.

Le bien être de nos aînés est primordial afin de leur offrir un accueil des plus heureux et dans un cadre paisible, afin de garder un goût de vie familiale avec des personnes dévouées dans leurs métier d’accueillant familiaux.