Rechercher
  • L'équipe de Famillys

Les séniors sont-ils bien préparés à la perte d’autonomie ?


Selon une étude de l’Insee, 4 millions de séniors seraient en perte d’autonomie en 2050. Pour éviter un nombre si élevé de séniors en perte d’autonomie , il devient primordial de trouver des solutions pour lutter contre ce problème.


C’est quoi la perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie est définie par la loi comme étant : « L’état de la personne qui, nonobstant les soins qu’elle est susceptible de recevoir, a besoin d’être aidée pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou requiert une surveillance régulière. »

La perte d’autonomie est causée par la dénutrition, la sarcopénie, les maladies liées à l’âge et l’isolement social.

  • La dénutrition : 25 % des personnes de plus de 70 ans vivant seules en France souffrent de la dénutrition. La dénutrition est la carence d’apports nutritionnels insuffisants et a de nombreux impacts sur la santé des séniors comme les troubles de l’équilibre, les chutes et les fractures.

  • La sarcopénie : elle est définie comme étant la combinaison de la diminution de la masse musculaire et de la force musculaire . Ce phénomène s’aggravant avec l’âge conduit à la perte d’équilibre. La fonte des muscles est responsable des chutes premier cause d’accident chez les séniors.

  • Les maladies liées à l’âge : plus on vieillit, plus on est vulnérable face aux maladies. Des maladies comme l’arthrose, l’Alzheimer ou parkinson provoquent une perte d’autonomie chez les personnes âgées. Les séniors atteints de ces maladies, se retrouvent en difficulté pour réaliser les simples gestes de la vie quotidienne.

  • L’isolement social : les séniors souffrant de maladies ont tendance à s’isoler et à replier sur eux-mêmes. La perte du lien social peut entrainer des problèmes liés à la santé mentale.

Quels sont les comportements indiquant une perte d’autonomie ?

Il y’a certains signes physiques ou psychiques qui indiquent une perte d’autonomie. Ces signes sont :

  • Des problèmes d’équilibre avec des difficultés pour se déplacer

  • Une dénutrition

  • Une fatigue générale

  • Des sautes d’humeur

  • Des oublis

  • Un manque d’hygiène

Evaluer la perte d’autonomie avec le GIR

La grille AGGIR ( Autonomie, Gérontologie Groupe ISO Ressources ) permet d’évaluer le niveau de dépendance des séniors. Elle évalue les capacités mentales et corporelles des séniors sur la base la base de critères ayant rapport avec la perte d’autonomie. Il es divisé en 6 groupes et permet de déterminer à quel GIR ( Groupe Iso Ressources ) appartient le sénior. Les 6 groupes GIR sont les suivants :

  • GIR 1 : présence continue nécessaire

  • GIR 2 : assistance requise dans la plupart des activités quotidiennes ou surveillance permanente

  • GIR 3 : aide pour les soins corporels plusieurs fois par jour

  • GIR 4 : aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage

  • GIR 6 : personne autonome

Comment prévenir la perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie est très souvent liée à la vieillesse du sénior et de la fonte de ses muscles. Cependant il existe certaines solutions pour retarder ou lutter contre la perte d’autonomie. Il est fortement conseillé aux séniors en perte d’autonomie de pratiquer une activité physique régulière pour renforcer leurs muscles. Des activités comme la marche, la natation et la gymnastique souple peuvent aider le sénior à retrouver leur souplesse. Une alimentation saine et variée peut également aider le sénior face à la perte d’autonomie.

Des aliments riches en nutriments et protéines permettent de lutter contre la dénutrition et les apports en nutriments nécessaires pour renforcer les muscles. Des jeux stimulants la mémoire sont fortement conseillés pour lutter contre la perte de mémoire et des maladies comme l’Alzheimer.

Une autre solution consiste à réaménager la maison pour que le sénior garde son autonomie. On peut par exemple faire une baignoire adaptée aux besoins et à la motricité de la personne âgée, installer un monte-escalier pour éviter les chutes et repenser les placards de la cuisine pour qu’ils soient à bonne hauteur et accessibles. Il existe également des entreprises proposant des services de télésurveillance, des maisons ou appartements équipés permettant de détecter les chutes et les moindres intrusions. Enfin, certaines entreprises ont également bien compris que le lien social avait une importance prépondérante pour favoriser le bien vieillir malgré la perte d'autonomie. Par exemple, la société ZeeBox propose une solution de communication ultra simple pour les seniors qui ne sont pas à l'aise avec les smartphones et internet : une box qui permet de recevoir des messages textes, des photos, des appels vidéos et même de gérer son agenda directement depuis sa télévision.

Face à une population qui tend à vieillir, il devient primordial d’assurer leur bien-être chez et aider les séniors à préserver leur autonomie grâce au sport, une alimentation équilibrée et les solutions de télésurveillance que proposent plusieurs entreprises.

0 commentaire

Posts similaires

Voir tout