Rechercher
  • L'équipe de Famillys

Les points d'attention pour une bonne couverture santé pour seniors

À partir de 60 ans, les besoins médicaux augmentent et évoluent. Il est primordial de s’assurer que son contrat de complémentaire santé soit toujours en adéquation avec les nouveaux besoins de chacun. Quels sont les points sur lesquels porter son attention ? Quelles options ou garanties peuvent être importantes ?



Vérifier les niveaux de couverture sur les catégories classiques


Optique, dentaire et appareils auditifs

Les niveaux de remboursements concernant ces trois catégories doivent absolument être vérifiés, étant donné que la fréquence de renouvellement de ces prothèses augmente avec l’évolution de la vue, de l’ouïe, et que les remboursements de la sécurité sociale ne couvrent pas une grande partie de ces dépenses.


Depuis 2019, le dispositif 100% santé implique que les professionnels de ces trois secteurs sont tenus de proposer des lunettes, prothèses dentaires et auditives entièrement remboursées par la sécurité sociale, ce qui permet à chacun d’avoir accès aux soins. Toutefois ces équipements sont basiques, la partie esthétique n’étant pas prise en charge. Pour être remboursé sur des verres avec un traitement anti-buée ou anti-rayures, des prothèses dentaires esthétiques, ou encore des appareils auditifs transparents, il faudra bénéficier des garanties suffisantes avec sa complémentaire santé.


Hospitalisation et aide à domicile

Les frais d’hospitalisation sont des montants souvent très importants, pouvant donner lieu à des dépassements d’honoraires. Il est important de vérifier leur prise en charge, ainsi que la prise en charge des frais de chambre (chambre individuelle, télé, etc).


On vérifiera également que la durée du séjour hospitalier ne soit pas limitée à une durée trop courte. De même, on portera attention aux établissements pris en charge, notamment les maisons de repos ou cliniques.


Avec l’âge, les temps de convalescence sont plus longs et les déplacements sont plus durs. Il est donc important d’être couvert sur les soins à domicile. Des Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) permettent déjà d’être couvert à 100% par la sécurité sociale ; les infirmiers libéraux sont également pris en charge à hauteur de 60% ; mais seulement si cela a été demandé par le médecin traitant. Dans les autres cas, seule la mutuelle peut en rembourser tout ou partie.


Les options qui peuvent être importantes


Médecines alternatives

De plus en plus de médecines douces permettent de soulager le quotidien : homéopathie, acupuncture, acupression, chiropraxie, ostéopathie ou encore sophrologie. Ces soins sont très rarement pris en charge par le régime général. Les personnes adeptes des médecines alternatives ont donc tout intérêt à avoir des garanties dans ces catégories de soins.


Garanties à l’étranger

Les jeunes retraités profitent souvent de leur temps libre pour voyager, aller voir la famille et les amis, visiter. Les personnes se déplaçant souvent à l’étranger sont alors invitées à prendre en compte les remboursements à l’étranger : remboursement des consultations, des soins, des hospitalisations, prise en charge du rapatriement, assistance notamment d’un traducteur, entre autres.


Attention toutefois, de nombreuses garanties à l’étranger sont incluses dans les conventions de cartes bancaires premium ou plus haute gamme. Les titulaires de ces cartes n’ont donc pas besoin d’un certain nombre de ces options.


Dispositifs d’urgence

Toujours dans l’optique de favoriser l’accompagnement des personnes âgées seules à leur domicile, plusieurs complémentaires santé spécialisées pour les séniors proposent des dispositifs d’urgence. Sous forme de bracelet, de collier, de porte-clé, ces boutons appellent des personnes désignées lorsque l’utilisateur appuie sur le bouton. En cas de non réponse, les pompiers sont prévenus.


Certains dispositifs d’alarme intègrent également des micros, afin que les aidants familiaux puissent communiquer directement avec l’utilisateur en cas de problème détecté grâce aux caméras.


Ces solutions existent en dehors des mutuelles, mais sont souvent en partie prises en charge par l’assureur lorsque leur souscription passe par le contrat de complémentaire santé.

0 commentaire