top of page
Rechercher
  • L'équipe de Famillys

Aidant familial et proche aidant: définition, aides et statut


Proche aidant et aidant familial
Un aidant familial avec son proche


Un aidant familial est une personne qui est présente pour les activités de la vie quotidienne d'une personne dépendante de sa famille.


Les aidants familiaux sont des personnes, dans la plupart du temps un membre de la famille, qui soutiennent généralement un parent ou un proche devenu dépendant en raison de son âge avancé, d’un handicap ou d’une maladie.


En France, il y a plus de 11 millions de personnes qui sont reconnus comme aidants familiaux, soit 1 français sur six qui s’occupe d’un proche en perte de dépendance. Pouvant être un véritable travail à temps plein, leur rôle est, reconnu par l'État depuis 2016, ce qui permet à certains d’entre eux d’acquérir le statut de salarié et de toucher un revenu et des aides financières.

Définition d'aidant familial

Un aidant est une personne qui aide un proche de sa famille dans son maintien à domicile.


Le proche aidant met en général en place des aides à domicile comme des aides à la toilette, le portage de repas mais il s'implique aussi personnellement en donnant de son temps en passant voir son proche plusieurs fois par semaine. Sans son aide, le maintien à domicile de son proche ne serait pas possible.


Le rôle


Comment peut-on être reconnu aidant familial ?

Il n’existe pour le moment aucun statut officiel d’aidant familial. Est considérée comme aidant familial une personne qui vient en aide à une personne dépendante ou handicapée faisant partie de son entourage comme un conjoint, un concubin, un partenaire de PACS, un frère ou une sœur, à ses parents ou ses grands-parents. Ainsi, il n'existe aucune démarche officielle pour devenir aidant familial.



Quelles sont les conditions pour devenir aidant familial avec le statut de salarié ?

Tous les aidants familiaux de sont pas forcément salarié. Pour obtenir ce statut d'aidant salarié, l’aidant s’occupant de personnes âgées dépendantes doit respecter quelques critères :

  • L’aidant doit aider une personne/proche bénéficiant de l’APA. L'aidé peut utiliser cette aide pour rémunérer l’aidant. Afin de bénéficier de l'APA, l'aidant doit déposer un dossier auprès du département pour son proche dépendant. Une fois le dossier complet, le département dépéchera un membre de son équipe médico-sociale pour venir rendre visite à la personne âgée et évaluer son GIR en utilisant la grille aggir. Une fois le degré d'autonomie évalué et un GIR entre 1 et 6 attribué, le département calculera le plan d'aide

  • L’aidant ne doit être ni le (la) conjoint(e), ni le (la) concubin(e), ni une personne ayant conclu avec elle un Pacte Civil de Solidarité (PACS) mais cela peut être un enfant, un frère ou une soeur...

Comment obtenir le statut d'aidant familial ?

Afin d'obtenir le statut d'aidant salarié, voici les conditions à respecter:

  • L'aidé doit être inscrit à l'ursaff en tant qu'employeur

  • L'aidé doit être bénéficiaire de l'APA ou la PCH

  • Un contrat doit être rédigé entre l'aidant familial et l'aidé

  • Déclarer sur le site de l'URSAFF les heures effectuées

Cela déclenche des obligations qui sont:

  • Le paiement des charges patronales

  • Répondre aux obligations salariales : formations, bulletin de paies, congés…


Quelles sont les démarches pour devenir aidant familial avec le statut de salarié ?

Pour obtenir le statut de salarié, l’aidant familial doit suivre deux étapes :

  • Il doit, dans un premier temps, inscrire la personne dépendante comme employeur auprès de l’URSSAF en établissant et en signant un contrat de travail.

Cette démarche se fait en ligne via le site En premier lieu, inscrire la personne dépendante comme employeur auprès de l’URSSAF. La démarche s’effectue en ligne via le site du CESU au lien suivant: https://www.cesu.urssaf.fr/info/accueil.html (chèque emploi service universel). L’URSSAF transmettra à l’aidant son numéro d’immatriculation, son identifiant et son mot de passe, qui serviront pour toutes les déclarations mensuelles,

  • Il devra ensuite se déclarer comme aidant familial salarié, toujours en utilisant le site du CESU. Cette démarche correspondra à la déclaration d’embauche.

Quel est le salaire mensuel d'un aidant familial ?

Le salaire de l'aidant est fixé librement entre l'aidé et l'aidant à domicile dans le contrat de travail. Cependant, si le montant est jugé disproportionné, cela peut se retourner contre l'aidant familial qui peut alors être soupçonné de profiter de la faiblesse de l'aidé.

Qui paye le salaire de l'aidant familial ?

Le salaire est payé par l'aidé en déclarant chaque mois auprès du CESU les heures effectuées.

L'aidant est donc payé par l'aidé qui peut lui bénéficier d'aides.

Qu'est ce que l'allocation journalière du proche aidant (AJPA) ?

L'allocation journalière du proche aidant est une aide qui permet à un aidant familial à domicile de réduire son activité professionnelle afin de venir en aide à un proche dépendant.


L'aidant à domicile peut réduire ou arrêter complètement son activité professionnelle et recevra une allocation de la CAF


Pour en bénéficier, voici les conditions à respecter par l'aidant familial:

  • être en activité professionnelle

  • avoir un lien étroit avec l'aidé: conjoint, concubin, pacsé, ascendant, descendant...

  • habiter en France

  • demander un congé de proche aidant à son employeur

Quels sont les avantages d'être aidant familial ?

Les avantages d'adopter le statut d'aidant familial sont:

  • de voir son aide valorisée par un salaire

  • de cotiser à la retraite

  • de bénéficier d'une couverture sociale

  • de faire un métier avec du sens permettant de s'occuper d'un proche

  • de consacrer plus de temps à son proche et de briser l'isolement.


Quels inconvénients d'être aidant familial ?

Les inconvénients de devenir l'aidant à domicile d'un proche sont

  • le lien de subordination avec le proche qui peut être difficile à accepter

  • le salaire qui est souvent faible comparé à d'autres métiers

  • les horaires qui sont long s et qui prennent sur sa propre vie de famille


Qui peut être aidant familial ?

Afin de pouvoir utiliser son APA pour pouvoir payer son proche aidant, il faut que l'aidant à domicile ne soit pas le conjoint ou le concubin de la personne âgée aidée.


Le proche aidant peut-être un enfant, un frère ou une soeur ou tout autre membre de la famille proche.


Pour rappel:

Afin de bénéficier de l'APA, vous devez déposer un dossier auprès de votre département de résidence. Une fois le dossier déposé, le département dépêchera à votre domicile un membre de l'équipe médico-sociale qui va évaluer le GIR de votre proche en utilisant la grille Aggir.


Si vous souhaitez en savoir plus sur la signification de chaque GIR:



Comment trouver une solution de répit en tant qu'aidant familial ?

Si vous êtes aidant familial et que vous avez besoin de répit, vous pouvez trouver sur notre site Papybnb tous les établissements proposant des solution d'hébergement temporaire pour personnes âgées ou handicapées.

Vous pouvez aussi envoyer vos coordonnées et un de nos conseillers vous recontactera pour vous guider. Les aidants peuvent faire appel aux famille d'accueil pour personnes âgées afin de trouver du répit. De nombreuses famille d'accueil pour personnes âgées accueillent des personnes âgées en temporaire. Cela ne peut pas dépasser 3 mois dans l'année. Pour en savoir plus, vous pouvez aussi voir notre article sur le coût d'une famille d'accueil pour personnes âgées.


Quelles sont les 4 solutions de répits possibles pour les proches aidants?

Il est tout à fait normal que les aidants familiaux aient besoin de temps de libre ponctuellement. Cela peut être pour des raisons diverses:

- Pour pouvoir partir en vacances

- Pour aller se faire soigner

- Pour participer à un évènement comme à un mariage

- Ou simplement pour pouvoir souffler et prendre du temps pour soit

Afin que les aidants familiaux puissent souffler, il y a plusieurs solutions d'hébergements temporaires qui s'offrent à eux:


1. Un accueil temporaire en Ehpad

Il existe des solution d'accueil temporaire en Ehpads. Certains ehpads ont des chambres réservées pour de l'accueil temporaire. Ainsi une personne âgée dépendante peut y être accueillie pour quelques jours ou quelques semaines. L'accueil temporaire ne peut pas dépasser 3 mois.

2. Un accueil temporaire en famille d'accueil pour personnes âgées

Certaines familles d'accueil sont spécialisées dans l'accueil temporaire. Les familles d'accueil peuvent accueillir au maximum trois personnes âgées chez elles. Ce sont des familles professionnelles, qui ont reçu une formation et un agrément. elles sont aussi régulièrement contrôlées pour s'assurer du sérieux de l'accueil. De plus, l'accueil familial à l'avantage d'être beaucoup plus abordable financièrement. La liste des familles d'accueil pour personnes âgées compte plus de 10000 accueillants familiaux dont 3000 environ qui font de l'accueil temporaire pour soulager les aidants familiaux.

3. Un accueil temporaire en Résidence sénior

Les résidences séniors offrent aussi une solution d'hébergement temporaire. Par contre, contrairement aux Ehpads et aux familles d'accueil, les résidences séniors ne peuvent accueillir que des personnes âgées indépendantes qui ont été évaluées GIR 5 ou GIR 6 avec la grille nationale Aggir. Cette solution est donc plus réservée aux personnes qui ont une bonne santé mais qui ne souhaitent pas se faire à manger par exemple.

4. Le baluchonage

La solution du baluchonnage est elle différente car dans ce cas la personne âgée reste à son domicile et c'est une personne extérieure qui vient l'accompagner et l'aider dans les gestes de la vie quotidienne. Cette aide est encore expérimentale mais elle peut aider des aidants familiaux à souffler.

Le principal soucis de tous ces hébergements est le coût qu'ils engendrent. C'est pour cela qu'a été mis en place une aide sociale : Le droit au répit.


Le droit au répit pour les proches aidants

Depuis la loi ASV, la prise en considération des aidants familiaux est devenue primordiale, car cela demande de l’énergie et du temps pour les proches aidants. C’est pourquoi il est possible de bénéficier d’aide comme du droit au répit pour les prestations suivantes :

  • L’accueil de la personne âgée dans un accueil de jour ou de nuit

  • Un hébergement temporaire en établissement ou en accueil familial

  • Un relais à domicile

Afin de bénéficier de ces prestations, il faut que :

  • La personne âgée ou handicapée bénéficie de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie)

  • Il assure une présence ou une aide indispensable à la vie à domicile de leur proche

  • Il ne peut être remplacé pour assurer cette aide par une autre personne de l’entourage

L’aide de droit au répit s’élève à 509.76€ par an et par aidant.


Ce montant peut permettre au proche aidant, de financer un accueil temporaire, de jour ou de nuit dans une famille d’accueil ou un établissement afin de prendre du repos.



CONCLUSION

Il y a aujourd'hui 11 millions d'aidants familiaux en France qui prennent soin d'un proche mais seulement une petite partie saute le pas pour devenir aidant salarié.


Ce statut d'aidant salarié a été créé pour faire face à cette tendance de fond qu'est le maintien à domicile des personnes âgées et souvent un proche doit aider pour que cela soit faisable car les aides à domicile seules ne peuvent souvent répondre à l'ensemble des besoins d'une personne âgée dépendante.


Tout sur les aidants familiaux
Aidant familial avec son proche



1 commentaire

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Jean-Marc Audoin
Jean-Marc Audoin
Dec 06, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

Très bel article sur l'aidant familial, merci pour toutes ces informations

Like
bottom of page