Rechercher
  • L'équipe de Famillys

Le béguinage, une structure pour les personnes âgées indépendantes



Personnes âgées en béguinage

Des ensembles immobiliers associant indépendance et communauté de vie


À l’origine, le béguinage s’agissait de communautés religieuses de femmes, les béguines, qui se sont développées au XIIIe siècle dans le nord de l’Europe. Des bâtiments communs et un groupe de logements individuels étaient regroupés au sein d’un espace clos. Dans ces communautés religieuses, les béguines bénéficiaient de plus d’indépendance que dans un monastère tout en profitant de bâtiments communs.

Certains de ces béguinages n’étant plus utilisés par des communautés religieuses, ils ont été rénovés et transformés pour pouvoir accueillir des personnes âgées indépendantes.


En France, ces types de structures sont principalement situés dans le Nord. En plus de ces constructions anciennes rénovées, des ensembles immobiliers récents ont été bâtis, souvent par des bailleurs sociaux, en s’inspirant du même modèle. Ils sont généralement installés en centre-ville, afin d’assurer aux résidents un accès facile aux commerces, aux établissements culturels, aux parcs…


Les logements sont souvent constitués par de petits pavillons de plain-pied, rassemblés autour d’espaces communs.


Quel est le fonctionnement de ces structures accueillant des personnes âgées ?


Dans la plupart des cas, les béguinages se composent d’un petit nombre de logements, entre 10 et 20.


Qu’il s’agisse de maisons de plain-pied ou d’appartements, ils sont conçus pour répondre aux besoins des séniors, notamment afin de faciliter les déplacements dans leur domicile.

Ces habitations peuvent être proposées en location ou être achetées. S’ils le souhaitent, les résidents peuvent solliciter l’intervention de services d’aide à domicile mais ce sont eux qui doivent se charger de la demande.

Les béguinages ne sont pas des structures médicalisées. Les personnes qui ont fait une demande d'APA et qui ont été évalué GIR 1, GIR 2, GIR 3 OU GIR 4 en utilisant la grille nationale Aggir n'ont donc pas accès à ce type d'hébergement qui n'est donc pas une alternative aux ehpads. Ils ne sont pas légalement obligés de disposer de prestations minimales comme c’est le cas pour les résidences dites « autonomie pour les séniors » ou pour les Ehpads.

Les activités et l’entraide qui peuvent s’organiser entre les différents résidents se font de manière volontaire et spontanée.


Quels sont les avantages du béguinage ?


Pour des séniors indépendants, habiter dans ce type de logement permet tout d’abord de rompre l’isolement et la dépression.

En effet, que ce soit dans des petits villages à l’habitat dispersé ou même en ville où l’anonymat se généralise, certaines personnes âgées n’ont plus réellement d’interactions sociales. Cela peut les attrister, les isoler et entraîner à la longue des complications au niveau de leur santé morale et/ou physique.

Dans ce cadre de vie où plusieurs logements en petit nombre sont regroupés, la création de liens est facilitée grâce à la proximité des habitations ainsi que par la présence d’espaces communs, propices aux rencontres. Le fait que chaque sénior possède son propre logement lui permet aussi de préserver son intimité et de choisir si et quand il souhaite rencontrer ses voisins. Cette proximité immédiate apporte à la fois un sentiment de convivialité et de sécurité.

Comme les logements sont conçus spécifiquement pour des séniors en possible perte d’autonomie (normes PMR), ils possèdent une configuration limitant notamment les risques de chutes. De plus, ils sont généralement équipés de systèmes permettant de signaler à tout moment un problème, dans les logements ou dans la résidence.


Combien coûte un hébergement en béguinage ?


Ce genre d’habitat est généralement de type HLM (Habitation à Loyer Modéré). Il est donc réservé en priorité aux personnes âgées aux revenus modestes.


Comme certains services et espaces sont utilisés par tous les résidents, cela permet d’en réduire les coûts.

Les séniors doivent donc s’acquitter d’un loyer et de charges pour un montant total calculé afin de pouvoir être payé par des retraités avec de faibles ressources.


De quelle aides peut-on bénéficier en béguinage?


Il existe aussi des aides gouvernementales pouvant se combiner et s’ajouter pour financer le coût du béguinage :

  • L’APA (aide personnalisée d’autonomie) à domicile : versée par le Conseil départemental, son montant varie en fonction des revenus du demandeur et de son degré d’autonomie

  • L’APL (aide personnalisée au logement) pour les logements conventionnés et l’ALS (allocation de logement social) dans les autres cas : ces aides au logement dépendent des revenus du demandeur, du montant du loyer et de la localisation du logement.

Qui peut résider dans un béguinage ?


Ces logements sont faits pour des séniors qui peuvent s’acquitter seuls des actes de la vie courante ou qui ont besoin d’aides ponctuelle.

Par exemple ils ont besoin d’assistance pour des activités domestiques ou la toilette mais ils peuvent par ailleurs s’alimenter, s’habiller et se déplacer seuls dans leur habitation.


Selon les critères de la grille AGGIR (Autonomie gérontologie groupes iso-ressources), il s’agit de personnes âgées correspondant à un niveau GIR 5 ou GIR 6. Le niveau de GIR est défini par le médecin traitant.


Les Familles d'accueil pour personnes âgées comme solution suite au béguinage


Les dix mille maisons d'accueil familial pour personnes âgées sont une vraie solution quand le béguinage ne répond plus aux besoins de la personne âgée. Les familles d’accueil pour personnes âgées offrent un cadre équivalent au béguinage et permettent de continuer à vivre dans une maison et non un établissement avec en plus un vrai suivi médical qui n'existe pas dans le béguinage.

Nous vous accompagnons pour que vous puissiez trouver la famille d'accueil pour personnes âgées au plus proche de chez vous et qui plaira à votre proche, voici des exemples de départements où nous pouvons vous accompagner :

0 commentaire

Posts similaires

Voir tout